Logo Tout F1 2016
Gardez les yeux rivés sur la F1
Dernière minute
Ferrari impressionne en signant la pole position à Singapour. Alors que les rouges n'étaient pas attendus aux avant-postes sur le circuit urbain, Charles Leclerc décroche...
L’écurie Haas F1 vient d’annoncer le retrait de son principal sponsor Rich Energy. La marque de boisson énergisante a quitté, avec effet immédiat, l’écurie américaine...
A l’issue de la première séance d’essais libres c’est Max Verstappen qui s’offre le meilleur temps sur le circuit nocturne de Singapour. Le pilote hollandais...
Robert Kubica avait fait son grand retour en F1 cette saison avec l’équipe Williams. Le polonais, prometteur d’un grand avenir en sport automobile, avait brisé...

F1 2015 Direct Live

GP SINGAPOUR - Qualif

Pole position pour Leclerc, la troisième consécutive, la cinquième cette saison
BELGIQUE • Dimanche 01 sep 2019 • Suivez en direct le GP grâce à notre correspondant sur place !
Essais libres 1
Essais libres 2
Essais libres 3
Qualification
Course
12:35
Stroll, Ricciardo, Perez et Sainz complètent le top 10
12:34
Les deux Mercedes de Bottas et Hamilton sont 5e et 6e. Les deux pilotes n'ont utilisé que des pneus medium. 
12:33
Suivent les deux Red Bull de Verstappen et Albon
12:33
Ferrari termine la première séance d'essais libres en tête, Vettel devant Leclerc
12:15
Hamilton commet quelques erreurs. Il roule avec le nouveau moteur sur la Mercedes. Il ne semble pas très concentré.
12:15
Durant la séance, la Racing Point a perdu un morceau de la carrosserie mal accroché. Les spectateurs ont pu voir la mécanique. 
12:13
TOP 10 : Vettel - Leclerc - Verstappen - Albon - Bottas - Hamilton - Stroll - Ricciardo - Perez - Sainz - 
12:07
Les Ferrari avec les pneus neufs s'emparent de la tête
11:57
Verstappen est en tête devant Ricciardo
16:31
TOP 10  : Leclerc - Vettel - Bottas - Hamilton - Perez - Verstappen - Raikkonen - Stroll - Ricciardo - Albon
16:30
A deux minutes de la fin, avec la sortie de Perez, les commissaires ont déployé le drapeau rouge
16:28
Perez avait fait une bonne session en se plaçant en 5e position. 
16:27
C'est fini pour Perez et son moteur du vendredi. Il s'est arrêté à Rivage au virage 8. 
16:26
Les Ferrari n'ont pas été détronées. Leclerc termine en tête devant Vettel. Les deux pilotes étaient en soft. 12 tours pour le run de Leclerc et 15 tours pour Vettel
15:40
Leclerc fait mieux !
15:37
Vettel signe le meilleur temps en soft
15:35
Bottas Vettel et Perez ressortent en Soft. C'est la première fois pour Bottas. 
15:31
Problème moteur pour Verstappen. Il utilise le moteur des essais mais il a déjà perdu un moteur du vendredi. 
15:27
Les Ferrari ont réalisé de bons chronos d'entrée de jeu avec le meilleur temps de Leclerc. Rapidement, Bottas, puis Hamilton, puis Verstappen, se sont intercalés entre les deux pilotes de la Scuderia. 
16:17
Vettel signe le second chrono après une erreur
16:14
Pole position pour Charles Leclerc !
16:09
deuxième tentative. tous les pilotes sont en piste
16:03
Raikkonen est le premier à déclencher son chrono
16:02
Début de la Q3. Les Ferrari sont favoris.
15:59
Les éliminés : Grosjean - Norris - Stroll - Albon et Giovinazzi. 
15:57
Q2 TOP 10 Leclerc - Vettel - Hamilton - Bottas - Ricciardo - Verstappen - Raikkonen - Hulkenberg - Perez - Magnussen
15:52
Albon ne ressort pas. De toute façon, il a déjà une pénalité pour changement de moteur.
15:43
Les deux Ferrari se hissent en haut de la feuille des temps devant Hamilton
15:43
Hamilton reprend la tête avec un tour bouclé en 1:43.592.
15:42
Raikkonen réalise un premier chrono de 1:44.140
15:40
Les pilotes sont tous sortis avec les pneus soft
15:40
Finalement, c'est Raikkonen qui déclenche le chrono en premier
15:38
Pour rappel, il fait très beau sur le circuit belge. Près de 42°C en piste et près de 30°C dans l'air !
15:38
Albon a été le premier à prendre la piste 
15:32
Les éliminés sont Gasly, Sainz, Kvyat, Russell et Kubica
15:32
Q1 : TOP 10 Leclerc - Vettel - Verstappen - Bottas - Hamilton - Albon - Ricciardo - Giovinazzi - Grosjean - Perez 
15:31
La Q1 se termine sur ce drapeau rouge. 
15:29
Après Kubica, c'est GIovinazzi qui a un souci moteur et un souci de feu ! 
15:27
Drapeau rouge !
15:25
Moins de 3 minutes, tous les pilotes prennent la piste excepté Ferrari
15:22
Les deux Ferrari à l'avant, avantage Leclerc
15:19
Hamilton se plaint de quelques vibrations. 
15:18
Il reste une bonne douzaine de minutes dans cette séance
15:17
La pitlane ouverte, les pilotes ressortent
15:10
C'est le deuxième moteur Mercedes en Spec 3 qui crame en deux jours... 
15:08
La voiture de Kubica s'enflamme. Le moteur Mercedes a lâché. La session est placée sous drapeau rouge. 
15:03
Notons que Raikkonen a bel et bien pris la piste aujourd'hui malgré sa blessure, il participera donc au GP.
14:58
Hamilton devrait être prêt à temps pour les essais qualificatifs
14:53
Les qualifications vont débuter sur le circuit de SPA. Contre toute attente, Hamilton a commis une erreur en FP3 et a tapé le mur. Sa voiture sera-t-elle prête à temps pour la qualification?
16:40
TOP 10 Leclerc - Hamilton - Bottas - Vettel - Albon - Perez - Kvyat - Hulkenberg - Gasly - Stroll. 
16:38
Charles Leclerc remporte la course devant Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. 
16:38
La fin de la course est marquée par l'accident de l'Alfa Romeo de Giovinazzi
16:28
Leclerc se dirige vers sa première victoire en F1. S'il ne commet pas d'erreur, aucun de ses rivaux ne pourra l'atteindre. 
16:20
Il reste 10 tours
16:14
Hamilton passe et cherche à attraper Leclerc
16:14
Vettel défend bien la victoire de Leclerc
16:11
Vettel fait le "bouclier" entre Leclerc et Hamilton
16:06
Les fans n'ont pas pu voir un beau dépassement entre Vettel et Leclerc puisque la Scuderia a demandé à Vettel de laisser passer Leclerc. 
16:05
Vettel va laisser passer Leclerc
16:01
Top 10 : Vettel - Leclerc - Hamilton  - Bottas - Norris - Kvyat - Giovinazzi - Ricciardo - Perez - Grosjean. 
15:58
Il a perdu du temps sur Leclerc du coup
15:58
L'arrêt d'Hamilton était un peu long
15:57
Hamilton rentre dans les stands à son tour. 
15:56
Il ressort derrière Vettel. 
15:55
Leclerc rentre au stand au 20e tour. 
15:52
Norris rentre au stand il était 5e
15:51
Au 19e tour, les spectateurs applaudissent Anthoine Hubert, qui portait le numéro 19. 
15:50
Vettel est très rapide avec ses gommes mediums
15:47
Grosjean rentre au stand
15:47
Vettel est le plus rapide dans le troisième secteur
15:46
Leclerc n'est pas rentrer. 
15:46
Hamilton également devrait rentrer. 
15:46
Leclerc doit cravacher. 
15:45
Perez également dans les stands. 
15:44
On se prépare chez Ferrari, c'est Vettel qui rentre
15:43
Stroll rentre au stand
15:41
Gasly est le premier du top 10 à s'arrêter
15:34
Perez passe Magnussen
15:34
Leclerc commet quelques erreurs... 
15:33
TOP 10 : Leclerc - Vettel - Hamilton - Bottas - Norris - Grosjean - Magnussen - Perez - Gasly - Stroll
15:29
Perez met la pression sur Magnussen.
15:26
Leclerc est très rapide. 
15:25
Bottas met la pression sur Hamilton
15:25
Leclerc prend l'avantage. 
15:25
Blocage de roues pour Vettel qui perd du terrain
15:24
Nouveau départ 
15:21
C'est termine pour Sainz
15:21
Ricciardo, Raikkonen et Sainz ont réalisé un premier arrêt suite aux incidents. 
15:20
Raikkonen est entré à deux reprises dans les stands
15:20
On note aussi l'incident avec Ricciardo, tapé à l'arrière droit, c'est l'avant gauche de sa monoplace qui se lève !
15:19
Verstappen abandonne devant ses nombreux fans. 
15:16
SC : TOP 10 : Leclerc - Vettel - Hamilton - Bottas - Norris - Grosjean - Magnussen - Perez - Gasly - Stroll. 
15:14
Verstappen termine sa course dans le mur de pneumatiques. 
15:14
Vettel reprend sa position. 
15:14
Bon départ pour Leclerc qui bloque Vettel, Hamilton en profite
15:13
Accrochage avec Raikkonen
15:12
L'an dernier, c'est Sebastian Vettel qui s'était imposé ici. 
15:11
Les fans de Max Verstappen sont de nouveau présents sur le circuit de Spa Francorchamps
15:11
Les pilotes effectuent leur tour de formation
14:53
Une minute de silence pour Anthoine Hubert décédé hier sur le circuit de Spa Francorchamps
14:38
Grille de départ après les diverses pénalités : 
Leclerc - Vettel - Hamilton - Bottas - Verstappen - Raikkonen - Perez - Magnussen - Grosjean - Ricciardo - Norris - Hulkenberg - Gasly - Russell - Sainz - Stroll - Albon - Giovinazzi - Kvyat. Kubica s'élancera depuis la pit lane.  
 

Mercredi 01 octobre 2014 19h21 | Sabrina Beaudoin

Suzuka vu par Rémi Taffin

Suzuka vu par Rémi Taffin
Suzuka se caractérise par ses énormes charges latérales, combinées aux longitudinales les moins importantes de l’année. Le virage n°15, connu sous le nom de « 130R », se négocie pleine charge à plus de 300 km/h. Les pneumatiques - comme le pilote - subissent par conséquent d’importantes contraintes latérales et l’avant gauche est le plus sollicité. La gomme « Medium » offre la fenêtre de performance la plus réduite, capable du meilleur même en cas de basses températures. La « Dure », au contraire, se caractérise par une fenêtre de fonctionnement plus large et des performances en hausse lorsque le thermomètre grimpe. Les prévisions indiquent cette année des températures relativement basses et une forte probabilité d’averse. L’asphalte est plutôt abrasif mais il ne cesse d’évoluer. Définir le bon set-up est donc essentiel pour conserver en permanence la trajectoire idéale. Il subsiste cependant un risque de « graining », tout particulièrement en début de meeting lorsque la piste est encore « verte ». La stratégie gagnante l’an passé, appliquée par la Red Bull de Sebastian Vettel, fut de deux arrêts aux 14e et 37e tours. L’Allemand s’était élancé en pneus « Medium » et boucla ses deux derniers relais avec les « Durs ».

62% du tour se négocient à plein régime, mais la majorité des périodes de pleine charge interviennent dans la seconde moitié du tracé. En fonction de la direction du vent, les vitesses de pointe pourront alors dépasser les 330 km/h, soit parmi les plus élevées de la deuxième partie de saison.

Les freinages appuyés, accélérations fréquentes et secteurs à haute vitesse de Suzuka pousseront la consommation de carburant à l’extrême limite. Les MGU-K et MGU-H disposeront cependant de suffisamment d’opportunités pour récolter de l’énergie au freinage et à l’échappement et recharger ainsi la batterie. Ceci permettra de maintenir la consommation d’essence en dessous de la limite réglementaire. Comme à Silverstone, il se peut que nous utilisions le phénomène de « surcharge moteur », où nous injectons légèrement plus d’essence dans le moteur à combustion interne que nécessaire. En fonctionnant avec un débit de carburant plus élevé, le V6 délivre une puissance accrue, ce qui permet ensuite aux MGU-K et MGU-H de récolter plus d’énergie pour recharger la batterie. Au final, cette technique permet à la voiture d’offrir un meilleur rendement. Même si Suzuka reste célèbre pour ses courbes à haute vitesse, les secteurs moins rapides nécessitent également une préparation minutieuse. Le Virage 11, celui en épingle, se prend à environ 65 km/h. Le défi consiste alors à donner au pilote le meilleur couple possible au moment requis. Une bonne distribution de couple permet d’éviter que les pneus ne patinent lorsque l’adhérence est faible, particulièrement sur piste humide. Suzuka présente un certain dénivelé, notamment au niveau du 130R où la piste monte très sensiblement. C’est surtout le turbocompresseur qui subit les conséquences de ce changement d’altitude : sa vitesse de rotation sera en effet plus élevée au sommet de la pente mais il devra toujours offrir le même niveau de puissance. Les ingénieurs prendront en compte ce facteur lorsqu’ils étudieront les cartographies moteur pour niveler la souplesse du propulseur sur l’ensemble du tour. Les moteurs Renault ont remporté neuf des 25 Grands Prix disputés à Suzuka, soit un taux de victoire de 36%. Sebastian Vettel reste le pilote qui a connu le plus de succès au Japon ces dernières années puisque l’Allemand a gagné quatre des cinq dernières éditions à l’aide du moteur V8 Renault.

Rémi Taffin, directeur des activités piste Renault Sport F1, explique «Suzuka reste l’un des monuments du calendrier, un circuit emblématique et redoutable qui propose un véritable défi, aussi bien aux pilotes, qu’aux ingénieurs et responsables de la stratégie. Nous devons optimiser toutes les pièces de la voiture pour qu’elles répondent aux contraintes générées par les courbes négociées à haute vitesse, les longues périodes de pleine charge, et les virages en épingle. Trouver la meilleure harmonie possible entre le châssis et le groupe propulseur se révélera particulièrement payant. Le défi proposé par le tracé japonais se divise en deux parties bien distinctes. La plupart des virages se situent dans le premier secteur du circuit, tandis que la puissance joue un rôle crucial dans la seconde moitié. Par conséquent, tous les composants du groupe propulseur seront soumis à un véritable examen de passage et devront fonctionner parfaitement. Le premier moment de bravoure du tracé interviendra dès les Esses, une série de courbes où le pilote jouera avec l’accélérateur tout en changeant de direction à haute vitesse. Comme à Silverstone – au niveau de Maggotts et Becketts – il abordera l’enchaînement à environ 245 km/h et devra conserver cette vitesse jusqu’au bout. Sur cette portion du circuit, il passera près de 15 secondes en cinquième ou sixième vitesse. Le pilote devant changer de direction rapidement et relâcher l’accélérateur par à-coups, il lui faudra une voiture au comportement neutre, et qui offre une bonne motricité sur l’ensemble de la plage de couple. Dans ce secteur, le MGU-H aura pleinement le temps de récupérer de l’énergie au niveau de l’échappement puisque ce dernier y développera un flux constant. La seconde génératrice électrique pourra également faire le plein d’énergie lorsque le pilote effleurera la pédale de freins. Le MGU-K disposera toutefois de meilleures opportunités plus loin, d’abord au niveau de l’épingle, puis à la chicane qui conclut le tour.

La seconde moitié du circuit mettra à rude épreuve le moteur à combustion interne ainsi que le turbocompresseur. La portion qui débute au virage 14, emprunte le formidable virage du 130R, et file jusqu’à la chicane finale, s’étend sur 1 250 m, et le pilote n’y lèvera jamais le pied. À pleine charge, il lui faudra près de 17 secondes pour couvrir cette distance, soit 75 mètres parcourus en une seconde. Au cœur du moteur à combustion interne, les pistons effectueront 200 rotations par seconde, une vitesse incroyable qui générera des forces internes colossales. Au vu des contraintes exercées sur l’ensemble des pièces, nous utiliserons autant que possible des composants neufs lors de ce rendez-vous. À ce stade de la saison, la fiabilité va commencer à jouer un rôle déterminant au niveau des résultats. Toutes les équipes et pilotes ont dû utiliser leurs groupes propulseurs « à la carte » au fur et à mesure que nous en apprenions plus sur le fonctionnement de ces nouveaux blocs 2014. Il se peut que certaines écuries décident de conserver plusieurs atouts dans leur jeu, c’est-à-dire de couvrir moins de kilomètres en essais libres afin d’économiser des moteurs pour les dernières courses de la saison.

Nous nous montrons néanmoins relativement confiants dans ce domaine puisque nous avons déjà décidé d’introduire un sixième groupe propulseur en cas de besoin. Nous disposons désormais d’un tableau de marche beaucoup plus clair. Certes, devoir utiliser de nouvelles pièces et subir des pénalités n’est pas une situation idéale, mais nous pouvons le faire sur des courses où l’impact se révélera minime. Nous pensons que Suzuka représentera un beau défi, mais restons sereins et avons hâte de le relever. »


Source : Renault F1
22
Sep

Prochain Grand Prix F1 2019

  SINGAPOUR
  Marina Bay
Départ dans
08
Sep

Dernier Grand Prix F1 2019

  ITALIE
  Monza
 Pôle :
Victoire :
 
 

F1 2019 : Dernières actualités

Jeudi 19 septembre 2019 21h30
Samedi 14 septembre 2019 15h32
Mercredi 11 septembre 2019 00h09
Mardi 10 septembre 2019 06h34
Dimanche 01 septembre 2019 00h08
Jeudi 29 août 2019 15h27
x